Six conseils aux nouvelles administratrices de société

Identifiez les jeux d'alliance et le lieu où se prennent les décisions. Et ne confondez pas conseil d'administration et comité de direction. Un conseil d'administration n'est pas une équipe.
Conseil-administration

La loi n° 2011-103 du 27/01/2011 relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration, modifiée par l’art. 67 de la Loi n°2014-873 du 04/08/2014 requiert une proportion d’administrateurs de chaque sexe d’au moins 40 %. 

A compter du 01/01/2020 sont concernées les sociétés cotées et les SA/SCA employant plus de 250 salariés et dont le chiffre d’affaires ou le total de bilan est supérieur à 50 M€ pour le troisième exercice consécutif. Autrement dit, environ 6 000 entreprises doivent être en conformité avec la loi sous quelques semaines. Un véritable appel d’air pour des femmes compétentes et désireuses de contribuer à la gouvernance des entreprises.

La mixité des conseils d’administration, voulue par la loi, s’inscrit dans une dynamique de diversification des profils pour plus de valeur ajoutée.

Au-delà de la conformité, mettre en œuvre la loi permet de se poser des questions approfondies sur sa gouvernance. Parce qu’une gouvernance de qualité est un enjeu stratégique pour les entreprises. Le Conseil d’administration a un rôle de soutien « challengeant » du dirigeant d’entreprise. Ayant la responsabilité de veiller à la pérennité de l’entreprise, il importe qu’il dispose parmi ses membres d’expertises et de compétences en phase avec les besoins de l’entreprise. Certains thèmes sont récurrents à la table du Conseil, tels que :

  • Eclairer sur la stratégie de développement qu’il s’agisse de nouveaux modèles économiques, de territoires…
  • Avoir une approche des risques mesurée, alignée avec les exigences du secteur, la stratégie de l’entreprise et ses valeurs
  • Recruter et retenir les talents en particulier les top managers, les profils rares nécessaires à la stratégie
  • Préparer la succession du dirigeant, voire de l’équipe dirigeante…

D’autres thèmes prennent de plus en plus de temps sur l’agenda du Conseil, tels que : 

  • Intégrer pleinement la RSE à la stratégie de l’entreprise en un faisant un levier de valeur, d’attractivité
  • Relever le défi du digital pour développer de nouveaux services, une nouvelle relation avec les clients, pour améliorer l’expérience et l’employabilité des salariés.

La féminisation apporte une autre manière de penser et de se comporter. La diversité de parcours et d’expérience des femmes enrichit le Conseil. Les femmes attendent beaucoup d’un Conseil et contribuent à la professionnalisation du traitement des dossiers et des comportements. 

Elles ont cependant un défi à relever : trouver la posture adaptée à leur rôle d’administratrice, représentant les intérêts de tous les actionnaires. Comme tout administrateur, elles doivent avoir une vision aussi transversale que possible, appréciant la contribution de chaque domaine à la stratégie. Elles doivent apprécier les impacts sur les métiers, les entités, les produits / services des orientations stratégiques et des décisions. Il s’agit bien de voir le système et ses composantes. Pas de creuser la thématique opérationnelle qu’elles ont exercé, avec brio, pendant des années. Pas de démontrer qu’elles sont expertes d’un domaine opérationnel.

Rejoindre un conseil d’administration ne veut pas dire devenir un exécutif bis dans son approche des dossiers. Il s’agit de s’appuyer sur son expertise pour comprendre les enjeux de l’entreprise, de prendre du recul pour mesurer les impacts des décisions sur la pérennité, pour vérifier que les choix seront opérés en cohérence avec les valeurs et les engagements de l’entreprise. 

Mesdames nouvelles administratrices, six conseils pour que le conseil d’administration bénéfice de votre valeur ajoutée sans délai.

  • Acceptez de ne pas tout comprendre tout de suite : vous ne serez peut-être pas seul.e dans ce cas !
    • Vous avez bien préparé la réunion du Conseil en amont. Et pourtant certains items restent abscons pour vous. En vue de la prochaine réunion, vous pouvez peut-être envisager avec la personne qui préside le Conseil, voire qui en assure le secrétariat, ce qui pourrait être amélioré dans la qualité des dossiers remis pour faciliter l’appropriation des sujets. Professionnaliser, en douceur ;
    • Au besoin, ayez le réflexe d’approfondir un sujet par la suite…sauf si vous devez prendre une décision de fond immédiate. Vous devez être prête à jouer votre rôle sans délai, certes. Vous pouvez aussi avoir besoin de plus d’informations. Un échange avec un membre référent du Conseil et/ou un dirigeant peut vous permettre de progresser.
  • Osez demander quand vous ne comprenez pas un élément et ne pouvez plus de suivre efficacement les échanges : faire préciser un item peut être salutaire pour tout le monde !
    • Vous devez savoir sur quoi votre responsabilité d’administratrice va être engagée. Même en arrivant, vous ne pouvez pas vous retrancher derrière votre manque de connaissance pour vous dédouaner d’une décision. Vous pouvez en revanche vous appuyer sur votre recherche d’informations plus précises pour prendre une décision éclairée. Vous n’êtes peut-être pas la seule à tirer profit des compléments.
    • Difficile pour vous de poser une question ? Rappelez-vous que cela fait partie de votre mandat. Optez pour une reformulation si vous vous sentez plus à l’aise. Reformuler vous permet de vérifier, en toute simplicité, que vous avez bien compris le sujet.
  • Prenez de la distance dans la façon dont vous intervenez : votre responsabilité porte sur les 360° de l’entreprise !
    • Vous avez besoin de sortir de votre domaine d’expertise. Dans son mandat, l’administrateur est un « stratège » et pas un expert. Votre valeur ajoutée tient en particulier à votre capacité à relier votre domaine à tous les autres. C’est grâce à votre vision d’ensemble que vous éclairez la prise de décisions.
    • Gardez du recul avec vos émotions. Quand vous émettez une opinion ou proposez une idée qui est écartée, c’est l’administrateur dans sa fonction qui est concerné. Voir votre proposition rejetée ne vous met pas en cause en tant que personne. C’est votre idée que le groupe écarte, pas vous. 
  • Observez les jeux relationnels : le processus de décision en dépend !
    • Vous pouvez très vite identifier qui parle dans quel ordre. Qui débat, émet une opinion différente ou acquiesce facilement. Qui sont les leaders et les suiveurs. Avec cette information, vous saurez quand et comment intervenir pour être écoutée.
    • Cherchez les jeux d’alliance. Le positionnement autour de la table peut être une source d’information. Suivez les regards échangés. Ecoutez avec attention comment les choses sont dites, par qui. Comment elles sont reprises ou écartées…Dans le respect de votre indépendance et au service de l’entreprise, vous trouverez plus aisément le chemin pour  vous faire entendre. 
  • Osez prendre votre place : qui d’autre peut le faire ?
    • Vous avez un siège parce que vous avez été cooptée et élue. Votre compétence est donc reconnue, votre voix compte : vous êtes légitime ! En vous sentant légitime, vous ancrez votre légitimité. Elle va s’exprimer aussi dans votre façon de dire. Votre voix, votre ton, votre présence importent autant que le contenu et portent votre légitimité.
    • Vous vous vivez dans le rôle de candide ? Tactique ou réel, ce rôle peut faire éclairer des zones d’ombre !  Veillez cependant à adopter des comportements différenciés. Vous ne pouvez pas rester candide dans toutes les séances du Conseil.
  • Et faites-vous confiance :  Vous êtes la mieux placée pour cela !
    • Vous commettez une erreur ? Et alors. Cela prouve que vous participez. Est-ce bien le cas de tous les membres ?
    • Vous ne faites pas le lien entre la décision du jour et des choix antérieurs ? C’est peut-être l’occasion de revoir le fonctionnement du Conseil. La qualité des procès-verbaux et la traçabilité des décisions participent de la bonne gouvernance.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Vivane Strickfaden

Viviane Strickfaden

Révélateur de lumière | Accompagnement des décideurs